la vraie fausse présentation 2012-2013 (part 5)

22 août 2012 - 11:09

Muscu, 100 mètres, test endurance, abdo... des mots qui font mal, très mal. Détendez-vous les mollets vlà la partie 5

 

Olivier Margotta : Canal plus à Gregoire Margotton, l’Asptt à Olivier Margotta. Un mec nostalgique qui aime le beau jeu, les belles passes et les chaussures en cuir. Même dépassé Olivier ne fait jamais faute, aucun tirage de maillot et ne simule jamais. C’est pour ces différentes qualités que Robert Berluconiazoulaykhellaifi le recrute à l’été 2010 au FC Copenhague, après une saison qui lui vaut le titre honorifique de Daniel Alves du Pauvre (Oscar du Football pour personnes originaire des Carpates). La première saison est un fiasco : 19 matches pour 20 cartons rouges (allez comprendre). La deuxième est un peu meilleure mais les faits sont là : le Daniel Alves du Pauvre s’est transformé en Jérémy Morel du riche (ce qui est pire). Cette année, Olive est cependant bel et bien là, prêt à en découdre et tant pis si il faut aller à l’encontre de sa vision du jeu et mettre des bons gros bois.

De toute façon Olive s’en fout il s’est fixé un nouveau but celui de recréer le manoir playboy à sa manière : Hugh Hefner  est un vieux parmi les jeunes, Olive sera un jeune parmi les vieilles…. Putain de syndrome d’Œdipe.  Liliane Betencourt like This

 

Joris Laval : Dijon a Brice Jovial, L’Asptt à Joris Laval.  Fan de Ronald(o) Macdonald, le petit Joris découvre la passion du football en jonglant avec perruque et chaussure de clown dans les Mcdo de France et de Navarre. C’est au « Do Mac » de Compans Cafarelli que notre Robert le découvre et lui fait signer un contrat pro de 14 ans pour 5,80€ soit un hamburger et une grande frite. Le problème c’est que jongler avec des chaussures de clown Joris sait faire ; mais avec des crampons ce n’est pas pareil. Résultat l’acclimatation est difficile et les résultats tardent  à venir. Après un prêt au Potatoes Football Club en Arizona où il retrouve la  confiance et inscrit 60 buts en 20 matches, il est de retour cette année auréolé de son titre de nuggets d’or (Meilleur Buteur d’Arizona) et compte bien changer la donne.  Au pire il s’en fout, il connait la recette de la sauce du royal deluxe et à déjà couché avec Ronald Macdonald dans les jeux pour enfant.  Chapeau l’artiste…

 

Jeannot : Ancien pilier du Stade Toulousain, Jeannot participe activement à la conquête de 9 des 19 boucliers rouges et noirs, tout ça à une époque ou les protèges dents n’existent pas et les casques sont prohibés.  C’est dans une troisième mi temps arrosée dans l’enceinte du « Shlaquette Shanghai Club » que Robert (toujours dans les bons coups) repère ce physique de déménageur Breton et décide de l’engager comme arrière central. Jeannot accepte à une condition : le droit de plaquer à l’entrainement et de faire un Haka avant chaque match. Après la retraite d’Ellisalde en 2011 Guy Noves tente de le rappeler mais en vain,  Jeannot n’en a que faire et refuse. Motifs : les 3eme  mi-temps sont meilleures à l’Asptt et puis, poser tout nu dans un calendrier c’est pas pour lui.

 En 2012 Jeannot rempile avec un seul but : prouver à tous qu’au foot aussi on peut plaquer, ainsi que  pour lancer une nouvelle philosophie de jeu basée sur des passes en retrait est des grands ballons devant visant à trouver des touches.  Johan Cruyff et son football total n’ont qu’a bien se tenir : le Football 2.0 se construit à l’Asptt pas à la Masia…

 

 

Ponpon : 21 mai 2005, cérémonie des Hot d’or, Ponpon reçoit les hot d’or de meilleur acteur et de plus beau mollet pour ses rôles dans « supportrices topless : on à pas de maillot mais on à la même passion » et « Striker : met la au fond !!» (En duo avec Zahia).  Avec ce triomphe c’est décidé : le foot lui a donné ses premières récompenses il faut qu’il lui rende la pareille en donnant le meilleur de lui sur un terrain et en réinventant le poste d’arrière central. En 2006 il démontre que le port du slip en cuir n’empêche pas d’être champion d’Europe (il joue alors au Fc Barcelone) et affirme même qu’il permet de se surpasser. En 2007 dans un entretien à l’Equipe Ponpon déclare vouloir finir sa carrière à l’Asptt Grand Toulouse:  club de son Sud Ouest natal, ayant quasiment les mêmes couleurs et le même jeu que le Barca dans lequel  la charnière « Pique-Puyol » le pousse vers la sortie.

Robert « les bon tuyaux » le signe en 2008 pour 4 litre de Ricard et un sachet de cacahuètes. L’entente avec Jeannot est immédiate aussi bien sur le pré qu’au comptoir.  La suite on la connait … putain de slip en coton.

 

Prochainement : Paulo, Maxime Guirard, Antho , Flo

NB: n'hésitez pas à proposer des articles pour les prochaines parties (dans l'espace commentaires).

Commentaires

Maxime Girard 22 août 2012 18:27

tu dois vraiment t'ennuyer pendant ton stage. Mais continue c'est énorme. PS : mon nom c'est GIRARD et pas GUIRARD (à condition que ce soit bien moi)

Olivier Margottat 22 août 2012 16:55
Supporter

MDRRRR !!!!!

Staff
Michael Hadjadj
Michael Hadjadj 22 août 2012 16:30
Dirigeant

Enormeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34