ASPTT TOULOUSE : site officiel du club de foot de Colomiers - footeo

Véterans résultat du weekend

3 octobre 2013 - 09:54

vétérans Asptt : vendredi dernier voici le compte rendu . ASPTT / Launac-Larra.

 

Launac-Larra Vs Asptt : 5 à 0

  

Pelouse verte, éclairage difficile à allumer, temps doux (21 degrés à 20 h), et pour l'Asptt, 14 beaux joueurs.

Buteurs : pour l'Asptt, l'avantage d'un tel match pour un rédacteur, est ne pas faire trop d'effort pour retenir les prénoms de nos buteurs, aucun d'entre nous n'ayant marqué.

  

Lorsque nous sommes arrivés ce soir-là sur le terrain de Larra – certains ont eu plus de difficultés que d'autres à trouver ce coin de paradis – nous ne pensons pas jouer contre l'équipe de Launac puis celle de Larra.

En effet, plus d'une vingtaine de joueurs nous attendent alors de pied ferme. De plus, ce n'est pas pour chercher des excuses, les deux équipes de Launac et de Larra, jouent en « foot loisir » et nous en « vétérans loisir-loisir ». On ne joue donc pas dans la même catégorie. Et ce qui devait arriver, arriva.

 

Après le coup de sifflet, nous subissons de suite les attaques de nos adversaires. Nous avons pourtant renforcé notre milieu, Philippe joue (et fait son premier petit pont de la soirée) avec Rabah aux courses rapides et Daniel C. notre marathonien. Hassan est devant avec Paulo et Olivier. En effet, la présence de Paulo en pointe s'explique par le fait que nous recherchons un buteur mais aussi par la présence de Joel dans nos buts qu'on retrouve avec plaisir. On l'aime tellement ce Joel qu'on le laissera se mettre en valeur de multiples fois, allant seulement chercher le ballon cinq fois dans nos buts !

On aime bien aussi Paulo et nous l'avons bien encouragé. Mais la défense adverse est trop forte !

Notre défense avec Henri et Christophe et Gégé, a bien tenu, surtout en première période. Car nous accédons à la mi-temps par un but à zéro. Malgré les coups francs de Rabah, quelques tirs d'Olivier et les montées rageuses de Philippe qui tient bien le ballon (et oui, je me surprend à dire du bien de notre ami. Qu'il se rassure, j'espère que cela ne va pas durer). Parfois même, nous faisons jeu égal avec eux, mais c'est « parfois ». Le but que nous prenons, l'est en contre. C'est dire que nous sommes tous alors en attaque. Ou bien, que nous sommes plus lents à revenir que nos jeunes adversaires.

 

 

Fred R., John et Cyril manquent. Un peu ! Et pourtant, si nos armes nouvelles avec Fred B., Momo, et Gégé et Mounir (j'ai appris son prénom), sont restées secrètes, elles ont permis à notre groupe de cultiver quelque espoir en deuxième période.

Car, notre Gégé national, de retour de très longues vacances en Espagne, ayant bien repris l'équipe en mains, les changements de la mi-temps sont judicieux. Mais que faire car nos adversaires mettent dès le début de la deuxième période, une équipe nouvelle aussi jeune que celle contre laquelle nous avons joué. C'est déjà fatiguant des jeunes, mais en pleine forme, c'est encore plus usant !

Etant allé cherché, dans un souci de générosité une bouteille d'eau, je n'ai pas vu le deuxième but que nous prenons. Il paraît que c'est sur un contre. Ce but nous fait très mal dira-t-on à la fin du match. J'ai plutôt l'impression que ce sont les joueurs adverses et leur grande forme qui nous font de plus en plus mal. Nos occasions de but sont rares, les leurs sont plus fréquentes. Malgré Joel et nos arrières, malgré le vent qui vient de face, nous essayons de jouer en passes. Dans l'ensemble, c'est bien jusqu'à nos 18 mètres. Au 19e, la balle nous échappe. Je blague car j'aurai pu aussi écrire « à partir de nos 6 m » mais on arrive jusqu'à la ligne du centre. Quatre fois !!! et on arrive aussi devant leur but une vingtaine de fois, exactement cinq !

 

On prend trois autres buts ce qui fait cinq et on aurait pu dire, si on avait été vantards, que si l'arbitre n'avait pas sifflé la fin du match, on leur aurait mis la pâtée. Mais non car on était tellement cuits que j'ai été le seul à faire le tour du terrain au décrassage. Non pas que je sois le plus sale de tous, le décrassage veut dire qu'on court aussi vite que Philippe pendant le match et qu'on décrasse ainsi tous les bidules qui composent notre corps. C'est la définition officielle de la faculté de médecine. Je crois !

On a ensuite rejoint les vestiaires, puis nous avons discuté entre nous tous autour du verre de l'amitié. Enfin, le dîner a été servi et là, c'est une autre affaire. Même à 25, ils ne peuvent pas gagner. Et pourtant, Daniel L. nous manquait !

 

Vendredi prochain, nous jouerons contre Saint-Orens à Colomiers. Alors, que les absents reviennent en forme et les présents soient là aussi.

 

Pat

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34