Compte rendu match vétérans du vendredi 22 janvier 2016 Asptt St jory: que de travers !

2 février 2016 - 11:55



Nous étions au complet, 18 joueurs frais et dispos avec en plus le retour de Cyril, ce qui renforçait notre confiance en nous.
Notre sponsors, Proxima Plus, dont on tient à  remercier Mr L'aborde ainsi que Mr Laurier pour nos nouveaux équipements et la direction du club nous remettaient ces fameuseux équipements.
Même s'ils taillaient petit, surtout pour certains, chacun a pu se parer
de ses plus beaux atouts pour bien figurer sur la photo.
Enfin, le terrain d'honneur nous était exceptionnellement réservé. Et
c'était Christophe qui allait désormais assurer la fermeture du site, ce
qui nous assurait de pouvoir terminer tranquillement la soirée sans être
harcelés.
Tout nous promettait donc un bon match, contre une bonne équipe.
Nous avons comme de coutume démarré pied au plancher et les avons mis tout de
suite sous pression.
Contre le cours du jeu, et par un concours de circonstances tout à fait
improbable, complètement indépendant de la volonté des acteurs impliqués,
notamment notre ami P., nos adversaires nous poignardent traîtreusement une 1ère
fois.
Cette injustice renforce notre engagement et nous nous jetons à l'attaque,
tels des fauves, les prenons complètement à la gorge, monopolisons le ballon et
les faisons même tourner en bourrique.
Les occasions s'enchaînent mais il s'en faut chaque fois de très peu
: un pied qui traîne par ci, un poteau effleuré par là.
Et l'inconcevable survient au plus mauvais moment. Dans une de nos
remontées de ballon si propres de derrière, notre excellent joueur O. est
victime d'une agression tellement évidente que tout le monde s'arrête. Pourtant
le referee (prononcer à la française le référé) ne siffle pas et les st jorysois
en profitent encore une fois traîtreusement pour glisser le ballon au fond,
malgré une détente exceptionnelle de notre gardien H.
A 2-0 à la mi-temps nous nous encourageons de plus belle, avec en particulier
une très belle prise de parole de notre meilleur joueur F. qui s'était
démultiplié sur le terrain mais avait, comme tous, manqué cruellement de
réussite.
Qu'à cela ne tienne ! Réchauffés par tous ces encouragements, et piqués au
vif par autant d'injustice, nous voilà repartis encore plus déterminés.
Nous les acculons (avec un a, oui, c'est plus propre) sur leurs buts et
multiplions les actions dangereuses.
Mais ces félons profitent d'un mauvais rebond et d'une glissade funeste pour
récupérer le ballon dans leurs 20 mètres et lancer un de leurs jeunes traîtres
vers nos buts. Très intelligemment, notre Beckenbauer à nous fait écran de tout
son corps et oriente la course de son adversaire vers la touche, pendant que
nous faisons l'effort de revenir au marquage de ses partenaires dans l'axe.
Complètement dépité et en désespoir de cause, le dit jeune traître tente alors
une frappe sans conviction de l'angle de la surface. Hélas, le ballon est
légèrement dévié, accélère subitement et se transforme par magie noire en une
frappe redoutable qui trompe notre dernier rempart en allant se ficher dans le
petit filet opposé.
A 3-0 et devant autant d'injustices, d'autant qu'il commence à pleuvoir comme
vache qui pisse, nous sonnons cette fois ci une charge sans pitié, comme les
cuirassiers de Reichshoffen (à vos tablettes, ignares !). Et les dieux nous
rendent enfin grâce sous la forme d'un très beau but de John, très bien servi
par Didier.
Et nous enfonçons le clou ! Un redoublement magistral de passes nous permet de
mettre en excellente position deux de nos meilleurs joueurs, F. et J. , seuls
face au gardien adverse. Bien entendu, chacun attire tout à tour le pauvre
gardien à lui pour transmettre à l'autre, et c'est finalement F. qui n'a plus
qu'à pousser le ballon dans les buts vides. Ce qu'il fait bien entendu
sérieusement et sans trembler. Mais, oh bônne mère, une motte de terre semble
surgir des enfers et dévie le ballon de façon maléfique.
Devant tant de coups du sort, nous baissons un peu de pied. Sur un corner
miraculeusement en leur faveur, un coup de tête chanceux de leur part échoue de
nouveau par malheur sur la main d'un de nos meilleurs défenseurs H. Le
referee n'hésite pas : penalty. Malgré la fabuleuse détente de notre gardien,
c'est encore avec chance insolente qu'ils le transforment.
Nous buvons décidément le calice jusqu'à la lie en encaissant un dernier but sur
un nouveau contre autant assassin qu'injuste.
Honteux d’autant de réussites et de coups du sort, nos adversaires n'en
mènent pas large à l'apéro, font assaut cette fois ci de gentillesses bien
hypocrites et finissent par s'éclipser sans tambours ni trompettes. Après avoir
une dernière fois chanté fièrement « land of my fathers», nous nous congratulons
(dans le dos) fraternellement avant de nous séparer et de rejoindre pour
certains notre restaurant habituel.
Là encore, la soirée était signée : le chef nous avait préparé des « travers ».
Comme Socrate avec sa ciguë nous faisons alors contre mauvaise fortune bon cœur
et dégustons nos travers, puisque les cieux nous le demandaient, en espérant que
vendredi prochain ils nous permettraient cette fois de revenir glorieux.

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34