ASPTT VETERANS 9 -1 OLYMPICUS CIRCUS PINSAGUEL (Mi-temps : 7-0)

26 octobre 2016 - 20:00

ASPTT VETERANS 9 -1 OLYMPICUS CIRCUS PINSAGUEL (Mi-temps : 7-0)
Les grands buteurs ne meurent jamais (complètement)
Buteurs : Olivier M. (4), John (3), Cyrille et Fred (1)
Passeurs décisifs : John (3), Daniel M (2), Fred R (2), Alain B (1) et Alain S(1)

D’avoir des cheveux et de savoir en jouer, comme l’animateur de la grande librairie, modèle d’Olivier M, ça ne fait pas tout, demandez à Trump, mais c’est quand même important. Olivier s’est donc encore fait remarquer. Cette fois çi, non parce qu’il aurait trop râlé ou s’être embrouillé avec nos pauvres adversaires de ce vendredi 21 octobre 2016 mais bien parce qu’ :
Il a marqué après une longue disette
Il a marqué un quadruplé (qui l’avait jamais fait ?)
Il passe 2ème meilleur buteur de l’Histoire de l’Asptt.


Cela seul explique ses cris de « guerre » un peu décalés, outranciers, alors que, comme le score à la mi temps l’indique, le match était devenu trop facile, qu’Olivier marque les 4 derniers buts (il y avait donc déjà 5-0), et que nos adversaires ne méritaient absolument pas ce type de manifestations trop ostentatoires et pouvant être perçues comme provocatrices et insultantes.
D’ailleurs le gardien adverse sur le 4ème but reproche  gentiment à notre buse chevelue de ne pas avoir été assez « joueur » en ayant évité le contact et en ayant marqué de loin en l’exécutant pour la 9ème fois d’un pointu piqué (nouvelle « passe » d’ailleurs inventée par notre ami ce soir).
A noter toutes les nuances de la célébration du but lancé par notre ami pour célébrer ses exploits. La gestuelle y était mais le son... Le 1er cri évoquait celui de la souris. Le second un « ououou » étouffé, tout juste sorti d’après Vincent d’un porno japonais, le 3ème et le 4ème je crois un « yes » .


Plus que Ronaldo, c’est un peu notre Roger Milla à nous (Buteur le plus âgé en phase finale de Coupe du monde avec 42 ans et 39 jours).

Dans la course aux buteurs, et la célébration de leurs egos, nous trouvons nos deux « jeunes » qui totalisaient avant le match déjà 70 buts chacun.
John en a tout de même marqué 3 de plus, mais avec beaucoup plus de « modestie », moins d’emphase qu’Olivier. Il faut dire qu’il marque beaucoup plus souvent qu’Olivier (quel match sans but de John ?) et surtout peut –être qu’il a aussi pris un petit pont en 1ère mi temps. Ce qui doit être assez rare, et douloureux dans sa carrière, tellement qu’il faut bien avouer qu’il était un peu dans le déni quand nous avons abordé prudemment, délicatement et très respectueusement ce sujet à l’apéro (J’ai mon éthique et mon professionnalisme de pisscologue).

Fred a été présent en 1ère période mais totalement absent en 2ème mi-temps. Tout le monde a le droit d’avoir des « baisses de régime », non ? Distancé par John, se relèvera t’il ? Par contre très présent au repas chez Jo.
En revanche notre Daniel L national, lui, ne connait pas la baisse de régime. Omniprésent dans le match avec, puis contre nous, il a contribué à stopper l’hémorragie, l’avalanche de buts. Par contre au repas c’est lui qui a fortement contribué à l’avalement du cassoulet mijoté par Jo (photo ci-dessous). Pour paraphraser Coluche : il en y en avait pour 16, heureusement on était 8 (mais AVEC DANIEL L). Le cassoulet a morflé lui aussi. Nous avons été heureux d’apprendre que notre ami n’avait plus de cholestérol et que tout ça s’était des conneries. Enfin je crois que c’est ce qu’il a dit. Articule pas bien avec la bouche pleine. C'est-à-dire tout le temps. Il a mangé 4 fois du cassoulet et a fini le tiramisu de Fred après avoir avalé le sien. Battu quand même au sprint sur le tiramisu par Alain Lejeune. Bel exploit.


Au cours de ce repas frugal mais chaleureux, Fred nous a chuchoté, entre deux bouchées de fayots (tiens donc) et en aparté, qu’il regrettait qu’on parle toujours des mêmes dans nos comptes rendus, et notamment de John à qui on lècherait le … systématiquement.
Il est vrai que celui qui a pris un des petits ponts de la soirée serait un candidat majeur au trophée du meilleur joueur, s’il était créé. Parce qu’il serait souvent candidat au titre de « talent d’or » du match, s’il était créé, ou totaliserait assez souvent de bonnes notes ou un nombre important d’étoiles (type équipe), le Top plutôt que le Flop.
Exercice difficile et parfois quasi contradictoire avec l’idée que nous nous faisons au sein de la rédaction du sport collectif. Notre directeur s’exprimera sur le sujet prochainement.

Insistons donc maintenant sur ceux qui travaillent dans l’ombre pour faire briller leurs petits camarades ! Les porteurs d’eau. Ceux qui courent beaucoup pour se replacer, pour faire des appels et se démarquer pour étirer les défenses adverses et permettre aux « aigles » de déployer leurs ailes ou leurs chevelures prétentieuses au vent du triomphe.

Merci de la part des buteurs aux passeurs décisifs sur nos neuf buts : John (3 fois), pour Fred puis 2 fois pour Olivier ; Fred (2 fois) qui décale Cyrille pour une frappe magistrale de 20 mètres, puis pour John ; Daniel M par deux fois pour John (fayot !) ; Alain l’ancien (centre millimétré déposé sur la tête chevelue d’Olivier), Alain Le Jeune pour le 1er but d’Olivier. C’est vrai qu’il va falloir suivre ce challenge des pass des.

Hommage à notre grand gardien qui s’est vraiment multiplié et qui a fini épuisé mais heureux.


Rendons grâce aussi à nos défenseurs Christophe, Henri, Benoit et donc Daniel L en 1ère mi temps puis les mêmes sans Daniel L et dans un ambitieux mais un peu cafouilleux 3 – 5 – 2.
Côté innovation à noter aussi un échauffement très remarqué, façon ballerine, avec des références animalières, du genre libellule.

Bravo aussi de la part de toute l’équipe aux deux tireurs de corners qui ont été vraiment exceptionnels.

Rendons grâce aussi à Christophe Le jeune pour avoir généreusement offert, en notre nom à tous, un penalty à nos adversaires malheureux mais qui devaient absolument rester dignes. Les laisser repartir avec un 9-0 aurait été insultatoire. C’est comme si avec notre coach vénéré (slurp) nous avions mis fanny à Fred et John à la pétanque cet été. Ca ne se fait pas entre amis.


Hommage aussi à nos supporters venus en MASSE. J’me comprends ! Par contre les gars, faites un effort de coiffure, prenez exemple sur l’animateur de la grande librairie sur la 5 le jeudi soir. 5 minutes suffiront. En tisane, supo ou en lavement.
C’est super important de s’entendre encourager en permanence, et magnifier au moindre geste technique parfaitement exécuté. Et pour les encouragements, nos supporters sont champions. Il fallait les entendre chanter la gloire de notre meilleur buteur du soir !

Hommage enfin aux grands absents et même aux tout petits petits (se reconnaitra l’andouille). Notamment bonne chance à Daniel C et à Fred B. Le premier pour le marathon de Toulouse, le second non pour sa vie désormais béate de supporter du Tef mais bien pour son retour sur le terrain. Après tout ce temps et toutes ces invitations, il va pleurer sa race au 1er match !

Enfin hommage à notre coach sans qui tout cela n’aurait pu avoir lieu (re grand slurp) et vive les chauves !

 

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34