Vétérans Asptt – Villenouvelle : 3 à 2

15 février 2017 - 09:35

Asptt – Villenouvelle : 3 à 2

 

Mi-temps : 1 à 1

Temps frais, arbitres nombreux, 12 joueurs chez nous, une quinzaine chez eux.

Ceux qui ont évité de prendre des buts : Fred S puisqu’il est gardien et tous nos joueurs, plus particulièrement notre charnière expérimentale qui a bien fonctionné, Daniel M. – Henri.

Accessoirement les buteurs : Olivier M., Fred R. et Auberger.

 

Parce qu’en foot les équipes qui s’affrontent ne peuvent pas porter la même couleur de maillot, nous délaissons les « bleus » (nos adversaires sont en bleu !) et mettons les « jaunes ». Problème, nos maillots jaunes sont à manches courtes, du côté droit et du côté gauche. En ces temps de frimas, nous allons devoir nous remuer !

 

Le début du match sifflé par Patrick L., nos adversaires montent aussitôt à l’attaque et nous descendons en défense. Pendant quelques minutes, en fait pendant 20 mn, nous souffrons. En silence mais nous souffrons. Nous admirons au passage les sorties et les arrêts de Fred S. que nous applaudissons à de nombreuses reprises. A la fin du premier quart d’heure, exactement à la 22e mn, nous prenons notre premier but de belle facture.

Nos adversaires sont toujours gaillards mais nous profitons d’une accalmie dans leurs attaques pour être à notre tour dangereux et passer pour la première fois par Hassan et pour peu de temps la ligne centrale, celle qui partage le terrain en deux parties égales. La deuxième fois que nous la franchissons est la bonne et nous observons Olivier M. partir vers le but adverse. A notre grande surprise, il « tire » ou plutôt il « pointe » ou bien il « pique » et surtout il marque un très beau but.

Nous avons plus de problèmes que le journaliste de « La Dépêche » (« si c’est sur la Dépêche, c’est vrai » d’après l’expression locale) qui, le dimanche, explique le but de Delort. Le nôtre vaut également de l’or (et oui, Philippe, c’est avec de telles envolées lyriques qu’on reconnaît les bons !) car Olivier met alors nos deux équipes à égalité. Le moment de surprise passé, nous retrouvons notre Olivier à nous lorsque cinq minutes après, il se trouve devant le but adverse et tire de beaucoup à côté !

Quelques adversaires laissent traîner les pieds pensant nous freiner car nous devenons de plus en plus dangereux. Puisqu’ils veulent un « match d’hommes », nous leur opposons notre célèbre numéro 6, un grand gaillard qui joue avec « franchise ». Philippe est un « roc », une moitié de chevalier Bayard car il est sans peur sûrement mais pas sans reproches : il nous vaudra quelques coups francs. Mais « il fait le job » comme disent les professionnels. On atteint la mi-temps sur ce score nul.

 

Comme on n’a qu’un remplaçant, le choix est rapidement fait et Hassan prend la place de Patrick L. et arbitre la deuxième mi-temps. Il débute dans la profession en sifflant le début des hostilités. Après quelques arrêts de Fred S. et quelques attaques de part et d’autres, à la 51e mn exactement, Fred R. qui se trouve à l’angle droit des six mètres adverses (en regardant vers le Capitole), récupère la balle en milieu hostile (chez les autres), fait deux fois un demi-tour (certains ont vu un tour complet et nous leur laissons la responsabilité de leurs propos) et en fait un troisième pour ses nombreuses spectatrices, puis un passement de jambes, tire et marque notre deuxième but.

John et Hasiz (sur le côté droit en regardant toujours vers le Capitole) affolent la défense adverse alors que Gérard, impérial, sauve nos buts par un très beau mouvement. Dommage que nous ne puissions pas repasser la cassette !

Auberger qui est venu nous aider, est arrêté irrégulièrement. Sur le coup-franc qu’il tire, il envoie la balle dans la lucarne droite (toujours en regardant vers le Capitole) marquant notre troisième but de la soirée. Dix minutes après, nos adversaires (le Capitole dans le dos) réduisent le score sur un très beau coup-franc ce qui mécontente Fred S. qui a vu un trou dans le mur qu’il avait soigneusement bâti.

 

Plus on s’approche de la fin du match plus les taquineries entre joueurs des deux équipes sont nombreuses. Mais nous tenons alors le score sans trop d’affolement. A ce jeu, il faut toujours une fin et la fin du match sifflée, nous rejoignons les douches puis le club house où nous prenons la sympathique collation d’après match bien méritée, dans une ambiance chaleureuse. Et certains rejoignent notre garde-manger alors que le plus grand nombre, par précaution, se dépêche de rentrer évitant ainsi de rester avec Philippe car c’est une nuit de pleine lune !

Patrick

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34