ASPTT TOULOUSE : site officiel du club de foot de Colomiers - footeo

11/11/2017 ASPTT Vétérans 2-6 LE VERNET (1-2)

23 novembre 2017 - 18:08




> ASPTT Vétérans 2-6 LE VERNET (1-2)
> Buts : Csc et Bob
> « Get up ! Stand up ! Don’t give up the fight ! » (Stone et Charden, et non l’inverse)

> Pour célébrer l’armistice et le Brexit, quelle bonne idée de s’allier un britannique !
> Nous avons reconnu dans ce symbole toute la grande âme de notre vénéré coach.
> John, de son vrai prénom (son nom, c’est Duff ?), nous a donc rejoint au mercato d’hiver, conseillé d’après nos sources par un agent (double ?) de Grisolles.
> Pour des raisons évidentes, pour éviter de voir aussi double, il nous fallait pouvoir le différencier dans notre compte rendu d’avec notre John national, dont nous nous languissons tant. Non, Patrick, ce n’est pas avec la langue.
> Nous avons donc décidé de l’appeler Bob, pour simplifier. Nous avons aussi pensé à Johnny English. Mais bon vous constaterez que John ressemble plus, au moins physiquement, à un célèbre Bob plutôt qu’au célèbre Johny d’outre manche. Que John Bob ne s’en formalise pas, c’est la tradition, si chère à nos amis britanniques et plus encore anglais, que de taquiner les nouveaux arrivants, surtout s’ils viennent pour la 1ère fois dans nos rangs d’au-delà du channel. C’est vrai que nous avons eu un sud-américain, qui venait en mobylette (et oui, c’est pas pratique quand on vient du chili) et qui nous a quittés sans un mot en plein milieu d’un match, de nombreux portugais de chine ou d’ailleurs, un allemand qui a cassé le nez de Francis, un grand antillais qui nous faisait honte sous la douche, moults algériens, marocains ou tunisiens, mais jamais d’anglais.
> En plus, je ne vois pas comment Bob ferait la grimace puisque l’humour est bien une spécialité anglaise et surtout que 1er match 1er but ! En plus il a plu comme pour lui souhaiter la bienvenue et ne pas trop le dépayser.

> Bob n’est pas cordonnier, mais cuisinier, d’après nos sources. Bizarre tout de même, my taylor is rich, ça c’est connu, mais la cuisine ? Est-ce vraiment la spécialité anglaise par excellence ? Pourtant il est apparu tout de même très mal chaussé, effectuant de nombreux dérapages tout au long du match. D’où le sous titre de ce compte rendu. C’est aussi pourquoi après le but « chasse neige » de Francis, on pourra se souvenir du but candeloro ou triple loops de Bob, puisque c’est en glissant une nouvelle fois que notre friend a scoré son first goal.
> A noter aussi que notre ami a souhaité dès la première mi-temps que nous nous parlions plus dans le jeu. Aussitôt fait aussitôt dit, Olivier le Jeune lui a bien communiqué dessus, in absolute french, pour une vague histoire de replacement défensif. Qu’il attende un peu que Vincent revienne, il va être servi.

> Excepté Bob, une autre recrue s’est particulièrement illustrée : Jean. Quel sens de l’humour, ce coach ! Jean et John sont sur un bateau, John glisse et tombe, qui reste t’il ? Jean, en capitaine de pédalo, s’est démené comme il a pu et nous a beaucoup apporté. Tout le monde a bien vu son double contact exécuté à grande vitesse sur le bord de touche qui a laissé pantois un vernetien, ses prises de balle, ses courses (et oui, ça aide) et ses passes (ça, ça aide encore plus). Espérons que son 1er match ne sera pas le dernier ! Reviens Jean ! On t’aime déjà. Tu verras avec nous c’est l’aventura. Bon, c’est vrai, en quelque sorte, il y en a parmi nous qui ne savent même pas faire un œuf au plat, qui laissent toutes les portes et les fenêtres ouvertes et d’autres qui rotent à table. Mais ils ont du cœur, à défaut de souffle.

> En première mi-temps c’est un autre allié qui nous a secourus. Très beau but de CSC qui s’arrache, devance notre attaquant et marque d’une frappe sèche et limpide dans le petit filet. D’ailleurs célébré par nos adversaires lors du repas à Friendly Auberge (encore un clin d’œil à nos amis britanniques).

> En tout cas, c’est notre chef cuisinier, guest star gardien de but pour l’occasion, qui n’oubliera pas sa soirée. Mauvaise mayonnaise, une c…dans le potage, « j’ai beau être matinal, j’ai mal » et toutes les autres allégories culinaires ne sauraient décrire l’horreur qu’a connue notre ami, parfois peu aidé par ses co-équipiers parfois en s’auto-crucifiant (ça, c’est pas facile. Personne n’a jamais cru au suicide de Jésus) façon "Calamity James" le célèbre goal keeper anglais. Bad Luck ! Fuck ! Shit ! Un festival. Patrick a d’ailleurs décliné avec courage l’invitation à le remplacer en fin de match, pensant vraisemblablement que boire le calice jusqu’à la lie s’écrivait jusqu’hallali, ou peut-être parce que pudiquement il ne voulait pas lui voler la vedette.
> Le dénommé Patrick l’ancien a lui tellement traversé la 1ère mi temps sur un nuage avec sa flute qu’il a décidé de continuer sa traversée jusqu’à sortir du terrain sous les hourras de la foule en délire. C’était plutôt « Bonne nuit les petits » que le piper messianique de « Stairway to Heaven » que nous avons entendu avec émotion à la fin de la cérémonie en mémoire de Bertrand.
> A noter aussi que Patrick le petit aura conservé un bon souvenir du match : un bon coup de boule asséné dans le jeu par un adversaire qui a sur le coup démontré une souplesse considérable. 
> Que Daniel le C s’est fait un ami, le redneck de l’équipe adverse et que Gerbe Muller nous a gratifiés du plus beau loupé depuis longtemps, tout seul face au but quasi vide, magnifiquement décalé par Jean. Il aurait été surpris. De recevoir un aussi bon ballon (merci pour les passeurs décisifs précédents !), et surtout de ce que le ballon aurait rebondi. C’est vrai que c’est étonnant un ballon qui rebondit ! Merde, prévenez les mecs !

> En résumé, autant à Grisolles, et d’après le compte rendu consacré (et non l’inverse), le problème fut de changer trop souvent de joueurs, autant là le problème fut bien de devoir jouer avec les mêmes tout le match, et surtout avec certains mêmes !

> Pour le reste, nous dirons simplement que nous avons été méthodiquement pelés, découpés menu, malaxés, mixés par une équipe bien supérieure à la fois techniquement et physiquement. D’aucuns ont affirmé que nous avions certes perdu le 1er set mais qu’au match retour…

> Encore un trait d’esprit de notre coach, nous avons effectivement terminé cette soirée british à la Friendly auberge, où la soupe fut bonne au propre comme au figuré, le bœuf aussi mais surtout les banofees à qui Daniel le L et votre serviteur ont fait salement honneur.

> Reste une question : Bob joue t’il de la guitare, chante t’il ? Et quoi d’autre ? Peut-être certains d’entre nous pourront-ils l’accompagner ? Prendre des cours d’anglais, de cuisine ? A suivre.
> So long, Baybe.
> Shoud i stay or should i go ? If I go it will be trouble, if I stay it will be double!
>

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34