ASPTT TOULOUSE : site officiel du club de foot de Colomiers - footeo

Asptt – Baziège : 1 à 1

23 avril 2018 - 18:42

Mi-temps : 0 à 1

Buteur : Csc

 

En cette soirée d’avril et d’un vendredi 13, nous jouons sur le terrain d’honneur, celui situé derrière les vestiaires. Après un long échauffement, notre équipe est prête, composée dans ses lignes arrières de Fred notre goal, des inamovibles Gégé et Daniel L. sur les côtés et de la paire de centres Christophe et Henri. Notre coach fait jouer un milieu de rêve (on n’en a pas d’autre) composé de Cyril, Daniel C. et Olivier. Les joueurs des lignes avant, Nicolas, John et Alain S. (le Sage ?) sont chargés de jouer les flèches qui marqueront, n’en doutons pas, les nombreux buts que nous souhaitons voir, nous le groupe de supporters. En face, la redoutable équipe de Baziège joue avec le vent, l’un de nous prédisant l’arrêt d’Eole en seconde période.

 

Avec le vent nos adversaires sont dangereux et Fred entre rapidement dans le match en s’interposant sur la première incursion dans la première minute du match. « Momo » puis « Kiki », joueurs de Baziège souvent rappelés à l’ordre, sont très actifs surtout le dernier, Kiki. Notre vaillante équipe ne rompt pas et sur quelques contres bien menés, nos couleurs s’approchent des buts adverses et quelques tirs notamment celui d’Olivier, les inquiètent. Mais ils repartent alors de plus belle à l’assaut de notre but, toujours sans succès. Pourtant, les conseils avisés fusent « Quand on a le ballon on écarte, quand on l’a pas on ferme » dira plusieurs fois l’un des joueurs de Baziège. La tactique adverse paraît simple, elle est redoutable ! Nous tenons bien en défense même si parfois un peu de chance nous sourit. A la 30e minute de jeu, la pluie fait son apparition et le vent tombe. D’un coup ! heureusement, ce n’est qu’une image car il fallait comprendre qu’il s’arrête. Nous pensons alors nous diriger vers un 0 à 0 lorsque, à la 45e mn de jeu, un tir violent est dévié par Fred qui fait une parade remarquable mais le ballon revient sur l’un des adversaires qui en profite pour marquer. Sur l’engagement, l’arbitre Benoit (c’est son prénom et pas un qualificatif), siffle la mi-temps. Entre temps, la pluie a cessé, le vent n’a pas repris.

 

Gégé, notre coach vénéré, profite de ces 15 petites mn pour faire rentrer nos internationaux, Fred B., Bobby (celui qui fait de supers soupes et du poulet), Christophe le J et Daniel M. et prodigue ses conseils aux uns et aux autres. « Crache ton chewing gum car tu risques de t’étouffer », « mets ton maillot dans le short, ça fait débraillé », « fais ton lacet sinon tu vas tomber », « remonte ton pantalon, on voit tes fesses », un vrai papa pour nous.

 

Le jeu reprend rapidement. Si nos adversaires nous faisaient la misère en première période, nous sommes beaucoup plus entreprenants en deuxième. Un centre de Daniel repris par John a failli faire mouche, sur un deuxième, Christophe le J. s’envole mais un peu tard. Nous sentons que nous pouvons marquer et nos nombreux supporters y croient et donnent de la voix. Notre milieu récupère beaucoup de ballons dans un jeu où les fautes sont rares. Monsieur l’arbitre n’est pas sous pression mais il pourrait tout de même siffler un pénalty même si la faute est dans nos vestiaires. Jusqu’à cette 66e mn : Un centre venant de la gauche des buts adverses (en les regardant du centre du terrain car si on les regarde de derrière les buts ce sera à droite) surprend tout le monde et l’un des joueurs adverses met malencontreusement le ballon dans ses buts. C’est selon la terminologie en vigueur, un CSC où plutôt un but « contre son camp ». Le score est alors de 1 à 1.

Maintenant, à nos couleurs de tenir car l’équipe de Baziège est très forte et seul Papi Claude se souvient du dernier match nul qu’on a obtenu contre cette équipe, tellement il remonte à loin. C’était à l’époque de la construction des Pyrénées mais c’était une autre époque !

 

Une action chaude se déroule devant nos buts et d’une superbe manchette, Fred détourne le ballon. C’est le moment où Cyril ressent une douleur aux adducteurs et sous les conseils avisés du docteur du club sort et est remplacé. Nous souffrons de voir Cyril souffrir (car on est sympa) mais aussi de voir nos joueurs subir (car on est aussi sympa), peinant à endiguer les attaques adverses même si parfois nous sommes dangereux. Et c’est à la 90e mn, exactement à la 91e que l’arbitre siffle la fin du match.

 

Aussitôt, je vois les joueurs partir en courant aux vestiaires, prendre une rapide douche et arriver au « club house ». La raison en est toute simple : Papi Claude fait réchauffer sous le regard vigilant d’Alain B. un sympathique couscous acheté chez le traiteur, la semoule ayant été offerte par la serveuse ce qui fait jaser depuis dans nos chaumières.  Paul fait un tour pour distribuer les derniers équipements et les convives expédient la collation pour se mettre à table, une grande faim tenaillant les estomacs réveillés par l’odeur alléchée.

 

Vendredi prochain nous jouerons à Castelmaurou. Et, précision d’importance, nous ne mangerons pas !!!!

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34