ASPTT TOULOUSE : site officiel du club de foot de Colomiers - footeo

ASPTT 1 -5 GRENADE

22 septembre 2018 - 18:38

ASPTT 1 -5 GRENADE
> Buteur : Nicolas N1 sur passe de Nicolas N2

> « Grrrr, salut Pierre. c’est qui le 1er de cordée ? » Ou « l’équation se complique »

> La nouvelle saison s’annonçait bien, après nos résultats somme toute convenables à notre légendaire tournoi, avec des renforts prometteurs dans toutes les lignes et abaissant un peu notre moyenne d’âge

> Mauvaise surprise déjà à l’arrivée : déjà des blessés et des absents dès le 1er match ! Il faudra d’ailleurs une liste un peu stabilisée avec les âges pour que nous puissions faire l’histoire de façon un peu professionnelle, quand même. Que fait la direction ?

> Orphelins de John (John, si tu nous écoutes, nous te saluons affectueusement et comme dans la chanson « les copains d’abord », nous gardons ta place au chaud), de Cyril, de Fredéric III, et d’Alain II, notre quasi-colonne vertébrale, nous pouvions tout de même nous appuyer sur 2 Christophes, 3 Daniels, 2 Freds, 2 Nicolas, 2 Oliviers et 2 Pierres, Pierre le petit et Pierre le Grand, tout frais arrivé de Russie (vous verrez qu’à ce sujet, il n’est pas venu seul), alias Piotr ou Vladimir.

> Vous constaterez qu’à eux 7 (si on ajoute les Alains), les 6 doublettes et la triplette peuvent monter une équipe avec 6 remplaçants : 2A+2C+3D+4F+2N+2O+2P=17 ! Ca pourrait donner : 2 gardiens de but, Christophe 1er et Frédéric 1er ; derrière, Christophe II, Daniel et Daniel, Olivier 1er et Pierre le Petit ; au milieu Alain 1er, Alain II, Daniel le rapide, Frédéric III, Frédéric IV, Nicolas II, Pierre le Grand , et devant Olivier II, Frédéric II, Nicolas 1er.
> Les autres pourront se consoler en se pensant uniques…mais à part le coach, ils devront peut-être faire banquette si ces 17 là font bloc.

> Vive la diversité ! Qui défendra les minorités ? Le Aurélien, le Bobby, le Bruno, le Claude, le Cyril, le Hasiz, le Henri, le John, le Philippe, le Rémi, le Vincent. J’en oublie peut-être, qu’ils m’excusent et se signalent à la rédaction. Camarades uniques, unissons nous. Dans minoritaire, il y a « taire » mais dans « unique » il y a… Le Patrick lui joue un trouble jeu puisqu’en bon opportuniste il peut attendre le retour potentiel de Patrick 1er ou au contraire se présenter comme unique, et ainsi se revendiquer des deux groupes en fonction du vent. Macroniste façon Estrosi (Maire de Nice) ?! Lui !? Tout part à vélo, et surtout lui.

> Mais attention, à force de consanguinité, notre petite communauté risque de ressembler à « Grrr » (film où tous les Cro-Magnon s’appellent Pierre). Confusionnant ! (non, non, en un seul mot).
> Rappelez vous d’ailleurs l’an dernier, je crois à Villenouvelle, (non, ce n’est pas ici l’histoire des 4 buts d’Olivier II. Tout le monde, et même les nouveaux, l’a déjà entendu 4 ou 5 fois, celle là…), un de nos adversaires nous a demandé si on s’appelait pas tous Olivier, tellement ce prénom était crié partout sur le terrain.
> En même temps, de ce côté-là, les Patrick sont tranquilles. Présents ou pas d’ailleurs, on ne risque pas trop de crier leur prénom sur le terrain, d’un côté ou d’un autre, d’ailleurs ou d’ici. Et nous avec. En fait, j’aime pas trop ce prénom. A choisir entre tous je préfère Gérard comme notre vénéré Coach. Titulaire, titulaire !
> Au final, nous avions ce soir là 100% des Christophes, des Daniels, des Nicolas, des Oliviers et des Pierres ; 50% des Freds et des Alains (attention, ça va se gâter pour vous). Par contre 0% de Patrick. Matière grasse ou matière grise ? Cochez la bonne case.

> En face, Grenade, le teint bien rose, plus jeune, la morphologie plus affûtée.
> Bien entendu fusent les 1ères blagues : la soirée risque d’être explosive ! Attention à ne pas les faire dégoupiller…J’en passe. Prémonitoire. C’est comme un suppositoire mais avec plus de supposition.

> Encore une surprise : même s’il semble se cacher, nous remarquons chez eux une allure puis un visage bien connus. Rachid, que certes seuls les anciens ont bien connu. Disparu des radars depuis un moment, pour ainsi dire de nos ficheS…de retour d’on ne sait où.
> Inquiétant.
> D’autant que ceux qui s’en souviennent savent qu’il court comme s’il avait volé quelque chose. Un marathonien, sauf que Marathon c’est en Grèce. Mais, bon, on va pas refaire l’histoire. En tout cas d’aucuns (les Daniels, je crois) ont suggéré qu’il avait habité tout ce temps dans une scierie. J’avoue ne pas avoir compris, sachant que l’homme n’a rien à voir avec la menuiserie. Sauf peut-être qu’il envoie du bois(drôle).
> Perturbant.

> Perturbés donc nous sommes. Et ça se voit très vite dans le jeu.
> Dominés, nous en perdons le peu de latin que nous avons, surtout en l’absence de Patrick II. Est-ce l’introduction récente du Cyrillique? Attention à ne pas confondre avec l’introduction de Cyril, ce serait un contre-sens. A méditer. En tout cas, notre tour de Babel communique mal sur le terrain. Communication breakdown dirait Led Zeppelin. « Le téléphone pleure » dirait Claude François, d’autant que Rachid joue en face et que Hasiz est toujours blessé. Illustration sur une des premières actions : comment pouvions-nous savoir que ce que crie Piotr à ce moment là et qui sonne comme un « J’AI ! », bien connu de tous en français sportif, veut en fait dire en russe « A TOI », énoncé aussi bien connu mais qui veut dire l’inverse.
> Perturbant, je vous dis.
> Nos ailes souffrent particulièrement, Bobby, notre Ghandi à nous, pratique la non violence et Pierre coule (par contre, lui, il amasse la mousse, et pas que, cf plus loin).
> En plus, les roses n’étant pas au complet, on leur a prêté une épine de plus en la personne de Chris, Christophe 1er, lequel, et c’est bien connu, surmotivé par la situation, en profite pour nous montrer de quoi il peut être capable.
> Piquant.

> Fred, Frédéric 1er (parce que le plus jeune des Fred classés par leur âge, F1, F2, F3 et F4), se manifeste par une de ses sorties romantiques dont il a le secret. Vous n’avez pas remarqué que ce phénomène s’est considérablement manifesté depuis la naissance de son garçon ? A méditer. Envie d’ailleurs ? de s’échapper de la pression de la parentalité et touts ses responsabilités ?
> En tout cas, notre gardien est chaud-bouillant. Il s’interpose d’abord magistralement une 1ère fois mais il ne peut rien en revanche un peu plus tard sur le 1er but inscrit comme à la parade par nos adversaires.

> Nous répliquons courageusement et il s’en faut de peu que nous marquions un but d’anthologie, leur gardien bien avancé étant lobé par une belle frappe de près de 30 mètres, mais ce sont eux qui enfoncent le clou sur notre croix et marquent leur second but sur un beau centre de…Bobby (Aie !).

> Vladimir, ou Piotr, ou Pierre le Grand, a-t-il reconnu chez les adversaires un de ses amis tchétchènes ? Avant le match, il nous avait enseigné la généalogie de ce peuple fier et les différences marquées avec les russes. En tout cas, il le fauche sévèrement voire sauvagement. Normal ont dit les Daniels puisqu’il est dans l’agricole. Rien compris, encore une fois. J’avais cru saisir que notre nouvelle recrue revenait de Russie, où il avait pris sa retraite après avoir remué des caisses dans une grande enseigne de la distribution.

> Encore une belle sortie de notre gardien volant, F comme forteresse volante plutôt que F16, d’ailleurs en passant, allant carrément jusqu’au bord de touche de l’aile gauche de sa défense pour dégager un ballon.

> Alors, les Oliviers se déchaînent (drôle). Centre magnifique de O1, O2 au point de penalty touche le ballon mais leur gardien s’interpose. Belle frappe croisée ras de terre d’O1 bien stoppée par leur gardien. Centre de Daniel le rapide sur la tête d’O2 au point de penalty ; tête de U7 (non il n’y a pas 7 Ursules dans notre team) ; 6 mètres. Qui a dit que la tête était un point fort chez l’Olivier ?

> Encore un bel arrêt de Fréderic 1er. Accrochage entre Frédéric IV et le traître Chris qui n’a d’ailleurs pas cessé d’insulter notre banc de touche durant toute la 1ère période. J’exige des sanctions ! Et encore deux arrêts de F1, dont un particulièrement difficile au pied.
> Pierre boite. Ciseau. (drôle).

> 2 – 0 à la mi temps, ce n’est pas si mal au final.

> La seconde mi-temps commence encore plus mal et nous encaissons rapidement un 3ème but mais nous répliquons enfin et après la révolte des Oliviers, ce sont les Nicolas qui se mettent en avant. Bien servi par Nicolas II, Nicolas 1er marque notre 1er but officiel de la saison.

> Survoltés, nous nous procurons des occasions mais sommes sur le fil du rasoir. Grosse frayeur : sur une de ces occasions, Olivier II semble s’envoler vers le but mais tout à coup s’écroule « dramatiquement », comme si le courant était coupé. Nous craignons que ce soit son genou qui ait lâché. Plutôt mélo-dramatiquement en fait. La frayeur passée, au final, plutôt comiquement. Bref comme une M…., s’écroulant subitement façon plongeon maladroit (un plat) face contre terre.

> Feu de paille puisque nous encaissons rapidement le 4ème après un beau débordement sur la droite, centre en retrait, reprise comme à la parade, puis un 5ème sur une sortie type kamikaze de notre gardien volant qui cette fois ci s’est crashé à côté de sa cible! Par contre le bandeau sur la tête avec le soleil levant, la classe !
> Banzaï !

> Là on s’est dit, stop.
> Notre réaction fut aussi vive que surprenante.
> Nous avons déclenché l’arrosage automatique !
> Match arrêté. Match à rejouer.
> La lettre recommandée à Grenade part aujourd’hui. Je m’en charge. Il faut juste que je récupère le logo du club. J’ai l’habitude.

> L’arrosage a continué après le match.
> Apéro traditionnel avec des olives pimentées comme dans la pub pour préparation H, repas bien accompagné et surtout la traditionnelle bouteille du nouvel arrivant de Pierre le Grand, Pierre 1ER ou Pierre II (lequel est le plus âgé ?), Piotr ou Vladimir pour les intimes.
> Sauf qu’en bon russe d’adoption, il nous a gratifié d’une bouteille non de Get mais de Vodka bien frappée, comme et de là bas. Cul sec ! Grace lui en soit rendue ! D’ailleurs l’autre Pierre l’a bien bien appréciée (d’où amasse la mousse) !
> Après ça, un des Daniels m’a demandé si notre nouvelle recrue était un ancien moujik, puisqu’il était dans l’agricole, un autre si c’était des caisses de vodka qu’il avait remuées en grande distribution. La routine d’après repas quoi !
> Davaï !

> La semaine prochaine c’est Longages.
> A Longages, on s’engage !

> Avec tous ces clones dans notre équipe, il fallait trouver un moyen simple de les différencier. Un groupe de travail a été lancé sur le sujet.
> Trouver une caractéristique footballistique ? Peu pertinent et potentiellement stigmatisante. Une caractéristique caractérielle ? Tout le monde s’en fout. Restait l’âge. Antérieurement, il y avait Alain l’ancien, Alain le jeune. Il faut bien constater douloureusement que plus nous avançons en âge et moins cette différenciation saute aux yeux, surtout pour les réellement plus jeunes pour qui il n’y a que des vieux et des chauves. Grrr c’est salut Vieux !
> De plus, l’effectif étant pléthorique et l’époque se prêtant aux chiffrages, il a été décidé de les numéroter par âge croissant. Exemple pour les Frédéric : Frédéric 1er est le plus jeune, notre gardien, Frédéric II est notre nouvelle recrue devant, prometteur mais déjà blessé ?, Frédéric III est notre fantasque milieu de terrain jamaïcain aux petits-ponts ravageurs mais aux épaules fragiles, Frédéric IV est notre cuisinier aux ponts fragiles mais aux épaules larges. Avec plus de familiarité ou efficacité, F1, F2, F3, F4.

> Enfin, d’autant que nous sommes plus nombreux avec autant de nouveaux arrivés, et pour participer au grand élan national en vue de construire un « nouveau monde », il faut travailler à notre cohésion et savoir qui sont nos leaders, les 1er de cordée, capables de contribuer le plus à la réussite de l’ensemble. « PARCE QUE C’EST NOTRE PROJET ! » TA GUEULE ! (cf GRR)

> En parlant de projet, il faut donc s’habituer à se donner des objectifs, des indicateurs, des chiffres.
> Numéroter les joueurs, identifier et promouvoir les 1er de cordée, insister sur la progression des résultats… Concrètement, il va falloir payer les cotisations ! Gérard va passer parmi vous…

Commentaires

Aucun événement

PETITES ANNONCES

LE CLUB RECHERCHE :

  • Des joueurs séniors Exellence/Promotion 1er
  • Des joueurs pour la catégorie U15.
  • Dirigeants et autres bénévoles Ecole de foot - Senior
  • Contact Anthony : 06 61 91 83 30 
  • Contact Paul : 06 81 37 50 34